Les suggestions du cyber-sommelier pour l'été 2007

 

Les effervescents et les vins liquoreux

Après les blancs, les rosés et les rouges, voici le quatrième volet de la série, soit les vins mousseux et les vins liquoreux. Bon été et bonnes dégustations!

Les effervescents

Australie :

Greg Norman, Estates, Sparkling, 24,75 $

Un vin à découvrir, bien fait, équilibré et savoureux. Les bulles sont fines et la mousse est persistante. Au nez, il dévoile des parfums de beurre frais, d’amande et de pêche. La bouche est onctueuse, toute en fruits, dominée par des arômes de beurre et de pêche avec une finale marquée par les notes d’agrumes. À boire avec des canapés ou avec des fruits de mer.

France :

Vouvray, Château Moncontour, Brut, 2004, 19,35 $

Voici un mousseux simple, élaboré à base de Chenin blanc, marqué surtout par des arômes de pomme verte, de fleurs blanches avec une touche de minéralité en arrière-plan. La mousse est abondante et les cordons sont longs et moyennement fins. La bouche est vive avec beaucoup de volume. À boire au cocktail avec des amuse-bouche.

Crémant-d'Alsace, Wolfberger, 19,60 $

Un Crémant d’Alsace typique avec de beaux et bons arômes de pomme verte, de citron et de poire. En bouche, il a une belle fraîcheur et fera un malheur autant à l’heure du cocktail lors d’une réception comme un mariage, accompagné de canapés froids. Il pourra également accompagner des fruits de mer au citron.

Crémant-d'Alsace, Brut Réserve, Pierre Sparr, 21,25 $

Voici un de mes coups de cœur en ce qui concerne les vins de cette catégorie. C’est un mousseux à la robe claire avec des reflets verts. Les bulles sont fines et forment de beaux cordons. Au nez, il offre un joli bouquet fin et délicat alliant des parfums de pêche, de pomme, de citron avec une touche de minéralité. En bouche, l’attaque est franche, délicate et munie d’une belle fraîcheur. La finale offre de beaux arômes de pomme et de pamplemousse. Idéal à l’apéritif ou au cocktail avec des canapés froids comme le saumon fumé au fromage à la crème et le jambon bergère.

Italie :

Ca'Bolani, Frizzante, Delle-Venezie, 16,45 $

J’ai hésité à placer ce vin dans la catégorie des effervescents car s’il a des bulles, elles sont franchement discrètes. Élaboré à base de Chardonnay, il dévoile les arômes typiques du cépage, c’est-à-dire des notes de vanille, de bonbon anglais et de beurre avec en trame de fond une touche minérale. C’est un vin léger (seulement 10,5 % d’alcool) pourvu d’une texture grasse et enveloppante. À boire en apéritif ou avec des fruits de mer en sauce.

Les liquoreux

Canada :

Vidal, Select Late Harvest, Inniskillin, Ontario, 2004, 21,30 $

Voici ce qui se rapproche le plus d’un vin de glace en terme de complexité et de puissance aromatique, mais à meilleur marché. À noter qu’il est offert dans un format de 375 ml. Le nez est explosif avec des arômes de fruits confits comme l’abricot, l’ananas et le pamplemousse. En bouche, il est onctueux, sucré, mais avec une pointe d’acidité qui vient équilibrer le tout. À boire avec un foie gras poêlé servi accompagné d’une confiture d’abricot ou avec une tarte aux fruits.

Chili :

Sauvignon blanc, Vendanges Tardives, Concha y Toro, 2004, 12,50 $ (375 ml)

Voici une jolie « vendanges tardives » élaborée avec soin, distribuée en format de 375 ml. C’est un vin qui dévoile des arômes de pamplemousse rose, de pêche et d’abricot avec une touche de miel. La bouche est onctueuse, fraîche et les fruits explosent littéralement en finale. Fera un malheur au dessert, mais aussi avec un foie gras cuit au torchon ou poêlé servi avec un confit d’oignon.

France :

Cadillac, Château Peybrun, 2001, 21,05 $

Voici un bon compromis aux Sauternes. Sans avoir la complexité aromatique de son célèbre voisin il s’en rapproche assez pour représenter une bonne entrée en la matière. C’est un vin doux, délicat avec des arômes marqués de miel, de pêche confite, de fleurs blanches et de cire d’abeille. À boire avec un foie gras au torchon ou un fromage à pâte persillée.

Italie :

Moscato-d'Asti, Nivole, Michele Chiarlo, 2006, 11,50 $ (375 ml)

Distribué en format de 375 ml, c’est un vin délicat, frizzante (légèrement pétillant), qui exhale des parfums de pêche, de fleurs blanches et d’agrumes. La mousse est délicate et peu volumineuse, mais suffisamment présente en bouche. C’est un vin qui est plus à sa place au moment de l’apéritif qu’au dessert, même s’il peut faire l’affaire avec une tarte aux fruits pas trop sucrée.

Passito-di-Pantelleria, Carlo Pellegrino, 22,55 $

Un bon vin d’entrée de gamme, car les vins de ce type sont généralement beaucoup plus chers. Le nez est explosif et dégage des arômes d’abricot confit et d’écorces d’orange, le tout agrémenté de notes d’épices, de figue séchée et d’amande. À boire avec un foie gras, une crème brûlée au foie gras ou une tarte à l’abricot.

Recioto-della-Valpolicella, Vigneto Fiorato Tommasi, 2003, 23,60 $ (375 ml)

Ce vin est issu de raisins passerillés, une technique qu’on appelle apasimento en italien. Ça donne un vin complexe qui dégage des parfums de fraise, de cerise et de framboise confites accompagnées d’effluves de tabac blond et juxtaposées aux notes de cuir. Excellent avec un parmesan reggiano ou un Gorgonzola. Peut également accompagner une tarte aux baies des champs.

Portugal :

José Maria da Fonseca, Moscatel de Setubal 2001, 15,75 $

Voici un vin doux naturel à prix dérisoire qui dévoile des parfums explosifs de pêche et d’abricot confits juxtaposés aux effluves de raisins de Corinthe. Idéal au dessert avec une tarte aux abricots.

Porto, Late Bottled Vintage, Taylor Fladgate, 2001, 20,45 $

Voici un LBV concentré, corsé et structuré qui dévoile des parfums de mûre sauvage, de prune et de cassis avec des notes d’écorces d’orange et de rancio en finale. Savourer seul à la fin d’un repas ou avec un fromage bleu comme le Bénédictin.

Porto, tawny 10 ans, Quinta do Castelinho, 24,40 $

Quelle belle découverte que ce tawny riche et nuancé qui divulgue des arômes de caramel, d’écorces d’orange, de prune sur un fond de bois brûlé. La bouche est savoureuse et souple. À boire avec une crème brûlée ou un gâteau au chocolat.

 

Pour accéder aux publications précédentes, cliquez ici.

Pour voir mes plus récents livres en librairie, cliquez ici.


Jean-Louis Doucet
Votre cyber-sommelier



© Tous droits réservés / All rights reserved        lecyber-sommelier.com