Les suggestions du cyber-sommelier pour l'été 2007

 

Les blancs

Cet été, lecyber-sommelier prend un petit temps de repos, mais pas question par contre de vous laisser en plan sans aucune suggestion. Je vous offre donc ici mes coups de cœurs à petits prix (moins de 30,00 $) pour vos belles soirées estivales. Il s’agit d’un premier texte d’une série de quatre. Voir aussi : les rosés, les rouges ainsi que les effervescents et liquoreux. Bon été et bonnes dégustations!

 

Argentine :

Chardonnay, Trapiche, Mendoza, 2006, 10,25 $

Beau vin fruité, croustillant, ample et agréablement savoureux où la pomme verte côtoie les arômes briochés. Accompagne bien les pétoncles sautés au beurre et citron ou encore un blanc de volaille à la crème.

Torrontes, Etchart, Cafayate, 2006, 13,15 $

Un vin tout en fruit dominé par l’ananas, l’abricot et la papaye. La bouche est fraîche, enveloppante, gourmande et les arômes détectés au nez s’affirment davantage. À boire en apéritif ou avec des mets exotiques et parfumés.

Chardonnay, Alamos Ridge, Mendoza, 2005, 15,80 $

Véritable aubaine que ce Chardonnay typiquement Nouveau Monde avec des notes de fumée sur un boisé présent, mais sans excès. Brioché à souhait, il a une texture ample et fraîche. Excellent compagnon pour un saumon fumé, des poissons grillés sur la broche ou cuits sur le gril.

Allemagne :

Joh Jos Prüm, Riesling Kabinet, Mosel-Saar-Ruwer, 2002, 27,30 $

Voici un Riesling demi-sec typiquement allemand, bien fait avec un nez dominé par des arômes de citron et de gelée de pétrole. La bouche est fraîche, savoureuse et toute en fruits avec une finale minérale. Fera un malheur en apéritif.

Espagne :

Viña Sol, Torres, Penedès, 2006, 11,95 $

Un vin charmant sans être racoleur avec des notes d’épices, d’herbes et de pomme ainsi qu’une touche minérale. Sa texture en bouche est ample et grasse. Peut accompagner des fruits de mer au safran ou des poissons catalans grillés.

Penedès, Chardonnay, Gran Viña Sol, Miguel Torres, 2005, 16,95 $

Fidèle à son habitude, Miguel Torres nous fournit ici un vin riche et savoureux avec un bouquet complexe de flaveurs comprenant la vanille, l’ananas, le pamplemousse et la pomme verte, le tout accompagné d’un boisé présent sans jamais prendre le dessus sur le fruit. Servez-le sans crainte avec un suprême de volaille grillé, une truite arc-en-ciel en papillote ou une brochette de fruits de mer.

États-Unis :

Fumé Blanc, Fetzer, Valley oaks, Californie, 2005, 14,95 $

Un nez typiquement Sauvignon blanc avec des notes d’anis et de pomme verte. En bouche, il est frais, ample et marqué par des arômes de pomme et de vanille. Idéal avec des pâtes à la crème et aux fruits de mer.

Big House white, Ca’ Del Solo, Bonny Doon Vineyards, 2003, 17,95 $

Un vin rafraîchissant à souhait qui exhale des parfums de pêche, de pomme et de poire. Il sera à sa place autant sur une terrasse à l’heure de l’apéro qu’au souper autour d’un délicieux plat constitué de crevettes sautées au citron vert, des sushis ou une salade de pattes de crabe.

Pastiche, Joseph Phelps, Californie, 2004, 20,50 $

Un assemblage de 57 % de Sauvignon et 43 % de Chardonnay. La poire, le citron et les parfums de fleurs blanches dominent le nez alors qu’en bouche ce sont plutôt le citron et les arômes d’agrumes qui s’expriment davantage. Servir avec des poissons à chair blanche comme le maquereau ou un mahi-mahi.

France :

Colombard/Chardonnay, vin de pays des Côtes-de-Gascogne, 2005, 9,75 $

Un vin simple, vif, marqué par des notes de fruits exotiques comme la mangue, l’ananas et le fruit de la passion. Idéal en apéritif ou pour accompagner une salade de fruits de mer ou un poulet à la mangue.

Château du Cléray, Muscadet-Sèvre-et-Maine-sur-lie, 2005, 13,85 $

Belle réussite que ce vin légèrement perlant, frais et fruité avec une agréable touche minérale. La bouche est savoureuse et les notes citronnées accompagnent les arômes de pomme verte et se termine sur des saveurs légèrement iodées. Il accompagnera bien des moules marinières ou encore des huîtres nature.

Viognier Laroche, Domaine Laroche, vin de pays d’Oc, 2006, 13,95 $

Un vin riche et savoureux, marqué par des notes de fruits de la passion, de pêche et de cantaloup. Bon en apéritif ou avec un poulet à la mangue.

Château des Matards, Premières-Côtes-de-Blaye, 2005, 14,90 $

Beau vin fruité, souple, ample et d’une agréable fraîcheur avec des notes légèrement vanillées. À servir avec une nage de fruits de mer ou un filet de sole amandine.

Vin-de-Savoie, Château de Ripaille, 2005, 16,45 $

Un vin différent et typiquement savoyard. Élaboré à base de Chasselas, qu’on appelle Fendant dans le Valais suisse, il dégage des parfums de pêche et de poire avec une légère touche minérale et est supporté par une bonne acidité. Idéal avec une fondue au fromage.

Bergerie de l’Hortus, vin de pays de Valmonferant, 2004, 18,05 $

Superbe vin aromatique, complexe et fruité. Il fera un malheur avec des mets riches en fruits comme un rouleau de canard à la mangue et papaye ou encore un ceviche de pétoncles.

Côtes-du-Rhône, Guigal, 2004, 18,60 $

On oublie souvent à quel point les Côtes-du-Rhône blancs sont bons et en voici un bel exemple. La toujours fiable maison rhodanienne Guigal produit ici un vin complexe et savoureux avec de beaux arômes floraux, légèrement champignonné et qui laisse beaucoup de place au fruit. Il a suffisamment de corps pour supporter une volaille grillée ou en sauce, des fruits de mer ou coquillages en sauce ou à la nage.

Alsace, Gewurztraminer, Hugel, 2005, 19,95 $

Un vrai bon Gewurztraminer avec des arômes typiques du cépage comme le litchi, les pétales de rose, les agrumes et la mangue. Fera le bonheur des convives autour d’un repas à la japonaise.

St-Véran, Combes aux Jacques, Louis Jadot, 2005, 20,85 $

Un incontournable sans aucun doute. Si vous n’aviez qu’un seul St-Véran à acheter cette année ce serait celui-là. Le nez est expressif à souhait avec des parfums de pomme, de miel et de noisettes sans oublier un agréable côté minéral. La bouche est grasse et d’une bonne amplitude. À servir avec des escargots à la bourguignonne, une morue charbonnière ou des fruits de mer en sauce à la crème.

Château de Cruzeau, Pessac-Léognan, 2004, 22,45 $

Il n’y a pas que dans la Loire que le Sauvignon s’exprime bien. Vinifié par un des grands producteurs du bordelais, André Lurton, en association avec Denis Dubourdieu, voici un bel exemple d’équilibre, de finesse et de fraîcheur. Le nez est marqué par des odeurs de citron, d’écorces d’oranges et de tilleul. La bouche, dominée par le fruit, est fraîche, ample et savoureuse. À servir avec une sole de Douvres meunière, des huîtres fraîches ou des calmars frits.

Italie :

Possessioni Bianco, Serego Alighieri, Masi, I.G.T. Toscana, 2005, 14,50 $

Ce vin issu d’un assemblage de Garganega et de Sauvignon offre un joli bouquet alliant les agrumes, le bourgeon de cassis et l’oseille. Il accompagnera à merveille un saumon à l’oseille ou des pâtes à la crème et aux fruits de mer.

Anthìlia, Donnafugata, Sicile I.G.T., 2005, 14,85 $

La maison Donnafugata nous fournit toujours des vins bien faits et savoureux. Celui-ci est tout en fruit, frais et estival. Servir avec des poissons grillés et avec des sushis.

Muller Thurgau, Fazio, I.G.T. Sicilia, 2004, 19,95 $

Cépage très aromatique généralement cultivé en Autriche issu d’un croisement entre le Riesling et le Sylvaner, cultivé en Sicile? J’avoue avoir été quelque peu sceptique au début. C’est un vin charmant où le fruit domine, la poire, le kiwi avec une touche de miel et de poivre blanc. Idéal avec des mets exotiques comme des sushis.

Lacryma-Christi-del-vesuvio, Mastroberardino, 2005, 20,15 $

Voici un blanc savoureux et structuré qui sent bon et goûte tout aussi bon la pêche, la poire, l’ananas et l’anis. La bouche est particulièrement onctueuse. Servir avec des pâtes carbonara ou un filet de morue accompagné d’un rizotto aux trompettes des Maures.

Nouvelle-Zélande :

Sauvignon blanc, Marlborough, Kim Crawford, 2006, 17,60 $

Le Sauvignon a trouvé un terroir de prédilection en Nouvelle-Zélande, particulièrement dans la région de Marlborough. J’ai été charmé par ce vin affichant une belle complexité avec des arômes caractéristiques de bourgeon de cassis, de fenouil, de fines herbes et une touche minérale. Servir avec une morue à la plancha arrosée d’un filet d’huile d’olive aux fines herbes.

 

Pour accéder aux publications précédentes, cliquez ici.

Pour voir mes plus récents livres en librairie, cliquez ici.


Jean-Louis Doucet
Votre cyber-sommelier



© Tous droits réservés / All rights reserved        lecyber-sommelier.com