Le vin commenté

 

Rioja
Montecillo, Crianza

2003, 17,20 $

Montecillo appartient au groupe Osborne qui œuvre dans plusieurs domaines que ce soit dans la fabrication de spiritueux, de boissons énergétiques (Toro XL), de Portos, de Xérès, dans la transformation du porc (porc ibérique), dans l’exploitation de restaurants et bien entendu dans la production de vins. Ce vin a bénéficié d’un élevage de douze mois en fût de chêne bordelais. À l’œil, la robe est pourpre avec des reflets violacés, d’une profondeur moyenne et limpide. Le premier nez est marqué par des notes de bois neuf avec en trame de fond des parfums de fraise et de pain d’épices. Le second nez, en plus des odeurs boisées, dévoile des effluves de vanille, de fraise confite et de sous-bois. En bouche, l’attaque est franche, les tannins sont souples sans être dénués de chair. Les arômes détectés au nez reviennent nous séduire et s’accompagnent de saveurs de cuir et de cerise. C’est un vin moyennement corsé, équilibré et harmonieux muni d’une bonne longueur en bouche. S’harmonisera avec du canard, de la pintade ou une dinde rôtie, un carré de porc de même qu’avec des saucisses douces. Il est prêt à boire et pourra se conserver en cave pour encore deux à trois ans.

Code de la SAQ : 00144493

89/100
18 °C

 

Pour accéder aux publications précédentes, cliquez ici.

Pour voir mes plus récents livres en librairie, cliquez ici.


Jean-Louis Doucet
Votre cyber-sommelier



© Tous droits réservés / All rights reserved        lecyber-sommelier.com