Le vin commenté

 

Ribera-del-Duero
Céleste, Miguel Torres

2004, 20,95 $

La Ribera-del-Duero située dans la vaste région de Castille y Leon est peut-être la région espagnole qui démontre le mieux ce qu’est le renouveau espagnol en termes de qualité vinicole. Vinifié par la maison catalane Torres à partir de vignes de Tempranillo (appelé localement fino tinto) cultivées sur un vignoble situé à une altitude de 895 mètres, donc tout près des étoiles d’où son nom. Cette position géographique a un effet bénéfique l’été, en permettant de régulariser la température la nuit puisqu’il n’est pas rare d’avoir des pointes aussi élevées que quarante degrés. En plus d’être un joli vin, l’étiquette est fort belle et elle est la représentation du ciel d’octobre au moment de la vendange. À l’œil, la robe est pourpre, foncée, profonde et limpide. Le nez est aromatique et complexe. Il dévoile des notes de cuir, de mûre, de réglisse et de prune auxquelles viennent s’ajouter des odeurs de truffe noire. La bouche est pulpeuse à souhait, les tannins sont riches et soyeux. Les arômes de mûre, de prune et de réglisse s’affirment en bouche et la finale marquée par des notes de cuir et de truffe noire s’étire sur trois à quatre caudalies. C’est un bon vin savoureux, équilibré et harmonieux qui gagnera en complexité avec le temps. Un passage en carafe lui fera le plus grand bien si vous le dégustez maintenant et il pourra se conserver en cave encore quatre à cinq ans. Prioriser les viandes goûteuses comme l’agneau ou le caribou. Je l’ai personnellement dégusté avec un filet de bison arrosé d’une sauce aux champignons sauvages et l’accord était particulièrement réussi.

Code de la SAQ : 10461679

92/100
17 °C

 

Pour accéder aux publications précédentes, cliquez ici.

Pour voir mes plus récents livres en librairie, cliquez ici.


Jean-Louis Doucet
Votre cyber-sommelier



© Tous droits réservés / All rights reserved        lecyber-sommelier.com