Le contenu informatif

Les grandes régions viticoles de France : l'Alsace

Situation et relief

Dates importantes

L’Alsace en chiffres

Grandes lignes caractérisant les vins d’Alsace

Les caractéristiques des cépages alsaciens

Les appellations alsaciennes

Mentions

Les 51 Lieux-dits Classés (Grands Crus) et leurs villages respectifs

Quelques spécialités régionales

Quelques grandes maisons d’Alsace

Situation et relief

Situé au nord-est de la France, le vignoble alsacien s’étend sur plus de 120 km du nord au sud sur une bande ne dépassant pas 4 km de large. Environ 13 700 ha s’étendent entre Marlenheim dans le Bas-Rhin (nord) et Thann dans le Haut-Rhin (sud). Protégé des vents, des pluies (parmi les régions de France recevant le moins de pluies annuellement) et des gelées par les Vosges.

Le vignoble est le plus souvent exposé au sud-est et sud-ouest à une altitude variant entre 175 m et 420 m. Les vignes sont ainsi protégées des vents d’ouest par le massif des Vosges. Les faibles pluies permettent aux producteurs de vendanger le plus tardivement possible, ce qui permet une maturation lente et prolongée, favorisant la pleine expression des constituants aromatiques des raisins. Le vignoble alsacien bénéficie ainsi d’un climat semi-continental qui donne des hivers rigoureux et des étés très chauds.

Ce qui distingue le vignoble alsacien est sans doute la grande diversité de ses sols. Des sols composés de grès rose, schiste, gravier, granite, gneiss, calcaire, de marne, limon et de sables. Ces terrains d’âge divers et de nature très différente les uns des autres sont issus de l’effondrement d’un massif montagneux dont il ne reste plus que le massif des Vosges et la Forêt Noire. Cette grande variété de sols apporte de la complexité aromatique aux vins issus de ces terroirs particuliers. Certains terroirs ont été déclarés comme étant exceptionnels, autant par leurs qualités que par leur typicité et cinquante-et-un lieux-dits bénéficient aujourd’hui de l’appellation Grand Cru.

Haut de page

Dates importantes

  • Au IIIe siècle, après la conquête romaine, la culture de la vigne s’y développe.

  • 1648 – La France acquiert les droits sur l’Alsace (sauf Mulhouse et Strasbourg).

  • 1757 – On arrache les mauvais cépages.

  • 1789-1822 – Révolution française. Interruption des exportations. Privant le vignoble de ses marchés traditionnels.

  • 1871-1918 – Annexée à l’Allemagne. Invasion du phylloxéra.

  • 1920 – Retour à la France. Conversion du vignoble privilégiant la qualité. Ainsi on arrache les mauvais cépages et on les remplace par des cépages mieux adaptés aux conditions climatiques.

  • Création des décrets d’appellation : 1962, reconnaissance de l’AOC Alsace. 1975 AOC Alsace Grand Cru et 1976 AOC Crémant d’Alsace.

  • 1993 – Le nombre de lieux-dits classés Alsace Grand Cru double, passant de 25 à 50.

  • 2007 – Le lieu-dit Kaefferkopf s’ajoute aux autres lieux-dits classés Grands Crus portant ainsi le nombre à 51.

Haut de page

L’Alsace en chiffres

  • 92 % de la production est vinifiée en blancs.

  • 100 % de la production doit être mise en bouteilles en Alsace (région de production) depuis 1972.

  • Bouteille exclusive protégée pas la loi (flûte d’Alsace) sauf pour le Crémant.

  • 118 communes viticoles.

  • 18 % de la production totale des vins blancs non effervescents en AOC française.

  • 7 000 viticulteurs.

  • 1/3 du marché des vins blancs en AOC française consommés à domicile.

  • 30 % du marché des mousseux en AOC consommés à domicile en France.

  • 40 millions de bouteilles exportées.

Haut de page

-------------------------------------------------------------------------------------------

Grandes lignes caractérisant les vins d’Alsace

Contrairement aux usages dans les autres vignobles français, en Alsace c’est le cépage qui donne le nom au vin et non son terroir. Il existe cependant des exceptions : l’Edelzwicker (Gentil) qui est l’assemblage composé de n’importe lequel des cépages autorisés en Alsace et également le Klevner, également issu d’assemblage, mais avec des restrictions au niveau de l’encépagement.

On appelle souvent l’Alsace le vignoble aux Sept Cépages, mais en réalité il y en a plus. Les voici :

1. Riesling (roi des cépages alsaciens) (21,9 %)

2. Pinot blanc et l’Auxerrois (21,3 %)

3. Sylvaner (20,8 %)

4. Gewurztraminer (14,5 %)

5. Pinot noir (7,2 %)

6. Pinot gris (5,4 %)

7. Muscat d’Alsace (2,7 %)

Autres cépages : Chardonnay, Chasselas, Savagnin rose (exceptionnellement pour Alsace-Klevener de Heiligenstein) (2 % en tout).

Haut de page

Les caractéristiques des cépages alsaciens

  • Riesling : « Le plus grand cépage blanc au monde » selon les Alsaciens. Moins précoce que les autres variétés. Aristocratique. La majorité des vignobles classés en Grands Crus sont plantés en Riesling. Cépage à l’acidité marquée.
    • Accords mets et vins : choucroute, huîtres, crustacés, coq au Riesling.

  • Gewurztraminer : Particulièrement aromatique. Parmi les plus colorés des vins blancs. Couleur doré profond. Le contact volontairement prolongé des peaux avec le moût permet d’en extraire plus d’arômes. Complexe, épicé. Litchis. En vendanges tardives ou sélection de grains nobles il donne des vins moelleux aptes au vieillissement.
    • Accords mets et vins : munster, poissons et fruits de mer, plats exotiques.

  • Sylvaner : Appelé aussi raisin d’Autriche. Particulièrement répandu dans le Bas Rhin (nord). Vins frais et légers, moyennement fruités. Souvent assemblé avec d’autres cépages pour produire l’Edelzwicker.
    • Accords mets et vins : apéritifs, tarte flambée, charcuteries, tarte à l’oignon.

  • Pinot blanc et Auxerrois : Souvent assemblés pour donner le vin appelé Pinot blanc ou aussi Klevner (sans le « e » au milieu). Agréable, fruité, frais. Sert à élaborer l’Edelzwicker et le Crémant d’Alsace.
    • Accords mets et vins : quiche Lorraine, volaille en sauce à la crème, apéros.

  • Muscat d’Alsace : Croisement de deux cépages : Muscat ottonel (précoce et récent) et le Muscat à petits grains dit aussi le Muscat d’Alsace (supérieur, mais produisant moins). Donne des vins secs, frais et légers, aux arômes délicatement musqués et de fruits exotiques.
    • Accords mets et vins : asperges sauce mousseline, salade aux crevettes à la lime.

  • Pinot gris : Réglementé par la Communauté Européenne en 1984 (suite à une plainte du gouvernement hongrois) venant remplacer l’ancienne mention Tokay d’Alsace qui fut commercialisé ensuite sous le nom de Tokay Pinot-gris. Depuis le millésime 2006, il est interdit d’utiliser le nom de Tokay devant Pinot-gris. Il donne des vins qui allient puissance, robustesse, tout en étant moelleux. Riche en alcool, pour plusieurs ce serait le vin de repas idéal.
    • Accords mets et vins : viandes rouges, foie gras, casserole de rognons, viandes blanches rôties, ris de veau, côte de biche au paprika, pintadeau poêlé à l’estragon, dinde farcie aux cèpes, mignon de porc au miel et aux épices.

  • Pinot noir : Seul cépage rouge autorisé en Alsace. Les vins issus de ce cépage sont généralement légers et fruités.

Haut de page

-------------------------------------------------------------------------------------------

Les appellations alsaciennes

En Alsace, les vins, sauf exceptions, sont monocépages c’est-à-dire composés d’un seul cépage. L’Alsace-Klevener de Heiligenstein est une autre exception en ce sens qu’il est produit sur un nombre limité de communes (Bourgheim, Gertwiller, Goxwiller, Heiligenstein et Obernai) en plus d’être issu d’un seul cépage soit le Savagnin rose, un proche cousin du Gewurztraminer.

  • Alsace : Superficie : 13 200 ha.

    • Rendement : Blanc - 80 hl/ha. Rouge - 75 hl/ha.

    • Production totale : 987 700 hl.

    • Cépages : Tous les cépages sont autorisés.

  • Alsace Grand Cru : Superficie : 500 ha.

    • Rendement : 55 hl/ha.

    • Production totale : 39 000 hl.

    • Cépages : Riesling, Gewurztraminer, Muscat, Pinot gris, Chasselas, Pinot-noir. À noter que l’encépagement peut être différent d’un lieu-dit à l’autre.

  • Crémant d’Alsace : Superficie : Incluse dans l’AOC Alsace.

    • Rendement : 80 hl/ha.

    • Production : 88 000 hl.

    • Cépages : Pinot blanc et Auxerrois, Pinot noir, Pinot-gris, Chardonnay et Riesling. Moyen mnémotechnique pour s’en rappeler : le roi des cépages alsaciens (Riesling), les trois pinots (noir, blanc, gris) et le cépage roi du champagne (Chardonnay).

Mentions

Edelzwicker (ou Gentil) : Mélange noble en allemand. C’est l’assemblage de plusieurs cépages. Donne des vins agréables, séduisants, qui donnent généralement des résultats assez ordinaires, mais qui à l’occasion peuvent nous réserver de belles surprises. La maison Hugel en fait un, tout à fait délicieux.

Vendanges tardives et sélection de grains nobles : Vins de classes exceptionnelles qui doivent présenter une richesse en sucre particulièrement élevée. Les cépages autorisés sont le Gewurztraminer, Riesling, Pinot gris et Muscat d’Alsace.

Haut de page

-------------------------------------------------------------------------------------------

Les 51 Lieux-dits Classés (Grands Crus) et leurs villages respectifs

Jusqu’à tout récemment au nombre de 50, la liste des grands crus s’est vu s’accroître d’un nouveau lieu-dit en 2007, soit Kaefferkopf à Ammerschwihr. Il faudra attendre les vendanges de 2007 donc pour goûter le produit de leur labeur.

Grands crus

 

Villages

Altenberg de Bergbieten

Bergbieten

Altenberg de Bergheim

Bergheim

Altenberg de Wolxheim

Wolxheim

Brand

Turckheim

Bruderthal

Molsheim

Eichberg

Eguisheim

Engelberg

Dahlenheim

Florimont

Ingersheim

Frankstein

Dambach-la-Ville

Froehn

Zellenberg

Furstentum

Kientzheim

Geisberg

Ribeauvillé

Gloeckelberg

Rodern et Saint-Hippolyte

Goldert

Guebershwihr

Hatschbourg

Hattstatt et Voegtlinshoffen

Hengst

Wintzenheim

Kanzlerberg

Bergheim

Kaefferkopf (nouveau)

Ammerschwihr

Kastelberg

Andlau

Kessler

Guebwiller                                                         

Kirchberg de Barr

Barr

Kirchberg de Ribeauvillé

Ribeauvillé

Kitterlé

Guebwiller

Moambourg

Sigolsheim

Mandelberg

Mittelwihr

Marckrain

Bennwihr

Moenchberg

Andlau et Eichhoffen

Muenchberg

Nothalten

Ollwiller

Wuenheim

Ostenberg

Ribeauvillé

Pfersigberg

Egisheim

Pfingstberg

Orschwihr

Praelatenberg

Orschwiller

Rangen

Thann

Rosacker

Hunawihr

Saering

Guebwiller

Schlossberg

Kaysersberg et Kientzheim

Schoenenbourg

Riquewihr

Sommerberg

Niedermorschwihr et Katzenthal 

Sonnenglanz

Beblenheim

Spiegel

Bergholtz et Guebwiller

Sporen

Riquewihr

Steinert

Pfaffenheim

Steingrubler

Wettolsheim

Steinklotz

Marlenheim

Vorbourg

Rouffach-Westhalten

Wiebelsberg

Andlau

Wineck-Schlossberg

Katzenthal

Winzenberg

Blienschwiller

Zinnkoepflé

Westhalten-Soultzmatt

Zotzenberg

Mittelbergheim      

Haut de page

-------------------------------------------------------------------------------------------

Quelques spécialités régionales

  • Pains : Pain de méteil (blé et seigle), Bretzel, souswek, pain au pavot.

  • Choucroute : Chou blanc fermenté, saucisses de Strasbourg, épaule salée, jambon fumé, jarret de porc et pommes de terre.

  • Bières : Krönenbourg, Obernai.

  • Foie gras d’oie de Strasbourg : AOC depuis 1780. Il ne reste que peu de producteurs.

  • Flammekueche (ou tarte flambée) : Pâte à pain, oignons, lard fumé, fromage blanc, crème fraîche.

  • Munster ou Munster géromé : AOC depuis 1978. Pâte molle à croûte lavée, affiné ou non au marc. Servi avec pommes de terre en robe des champs.

  • Eaux-de-vie : Kirsch, poire, framboise, mûre, gratte-cul, sureau, metté.

  • Tarte alsacienne : Tarte aux pommes à la crème.

  • Kouglof : Brioche aux fruits confits.

  • Quiche Lorraine : Lardons maigres, fromage râpé, crème fraîche.

  • Mirabelle de Lorraine : Mirabelle de Nancy et Mirabelle de Metz.

Haut de page

-------------------------------------------------------------------------------------------

Quelques grandes maisons d’Alsace

  • Hugel (fondée en 1639)

  • Trimbach (fondée en 1626)

  • Blanck (fondée milieu 1800)

  • Léon Beyer

  • Pierre Sparr

  • André Kienzler

  • Cave d’Eguischein

  • Cave de Pfaffenheim

  • Cave de Ribeauvillé

  • Cave de Tueckheim

  • Charles Jux

  • Charles Wantz

  • Domaine Ostertag

  • Domaine Weinbach

  • Dopff & Irion

  • Eugène Meyer

  • Gustave Lorentz

  • J.B. Adams

  • Josmeyer

  • Louis Sipp

  • Lucien Albercht

  • Marcel Deiss

  • René Muré

  • Schlumberger

  • Sylvie Spielman

  • Willm

  • Zind Humbrecht

Haut de page

Pour accéder aux publications précédentes cliquez ici     Pour voir mes plus récents livres en librairie, cliquez ici.

Jean-Louis Doucet
Votre cyber-sommelier



© Tous droits réservés / All rights reserved        lecyber-sommelier.com