La chronique vinicole

Citations sur le thème du vin

Lorsque je suivais mes cours de sommellerie, j’attendais avec impatience le moment où mon professeur allait nous citer la phrase du jour. Une phrase sur le vin tout droit sortie de la bouche d’un personnage célèbre, qu’il soit poète, acteur ou politicien, ou encore illustre inconnu, peu importe. Les citations sur le vin sont rarement banales. Elles nous font réfléchir parfois, sourire souvent et nous laissent rarement indifférents. S’il y en a des coquines qui nous font rougir, d’autres sont pleines de sagesse et nous font réfléchir. La plus célèbre de toutes est sans doute celle lancée par Jésus Christ lors de la dernière cène lorsqu’il dit : « buvez, ceci est mon sang ». Pour les amateurs de ce type de citation, je vous fais part de quelques-unes qui selon moi se démarquent des autres.

« Un soir, l’âme du vin chantait dans la bouteille. », Charles Baudelaire.

« Le meilleur vin n’est pas nécessairement le plus cher, mais celui qu’on partage. », Georges Brassens.

« Le Champagne? Dans la victoire, je le mérite. Dans la défaite, j’en ai besoin. », Sir Winston Churchill.

« En voyage, je regarde la carte des vins pour éviter les bouchons. », Raymond Devos.

« Le vin est la partie intellectuelle d’un repas. Les viandes et les légumes n’en sont que la partie matérielle. », Alexandre Dumas.

« Qui sait déguster, ne boit plus jamais un vin, mais goûte ses secrets. », Salvador Dali.

« Le vin, c’est la lumière du soleil captive dans l’eau. », Galilée.

« Pour être bienvenu de son hôtesse, il faut donner à son vin les années qu’on ôte à son âge. », Jules Petit-Senn.

« Je fis, adolescente, la rencontre d’un prince enflammé, impétueux, traître comme tous les grands séducteurs : le Jurançon. », Colette.

« Un Montrachet devrait être bu à genou et nu-tête. », Alexandre Dumas.

« Un petit verre de vin d’Alsace, c’est comme une robe légère, une fleur de printemps, c’est le rayon de soleil qui vient égayer la vie. », Christian Dior.

« Ce qui distingue entre autres, l’homme de l’animal, c’est qu’il peut éprouver du plaisir à boire sans avoir soif. », Fernand Point.

« Je boirai du lait le jour où les vaches mangeront du raisin. », Jean Gabin.

« Pour que le vin fasse du bien aux femmes, il faut que ce soit les hommes qui le boive. », Catherin Bugnard.

« Un homme sobre boit du vin ce qu’un homme sage prend de l’amour, de quoi connaître l’extase et non l’ivresse. », Alfred de Musset.

« Il y a trois choses, dans la vie, que je ne supporte pas ; le café brûlant, le Champagne tiède et les femmes froides. », Orson Welles.

« En matière de vin j’ai vraiment des goûts simples : je choisis toujours ce qu’il y a de meilleur. », Oscar Wilde.

« Tout homme intelligent commande un vin qui plaît aux femmes. », Miguel Torres.

« La jeunesse est une ivresse sans vin et la vieillesse un vin sans ivresse. », proverbe allemand.

« Verre plein, je te vide. Verre vide, je te plains. », inconnu.

« Quand je bois du vin, je deviens un autre homme et celui-ci a aussi le droit de boire. », inconnu.

« L’important c’est de finir la bouteille, peu importe si on ne finit pas les phrases. », inconnu.

 

Pour finir, un peu d’humour avec une phrase entendue lors d’une dégustation que j’ai fait récemment : « Pour voir la robe on regarde le verre à la hauteur des yeux et par en dessous pour voir la petite culotte. »

 

Suggestions de la semaine :

Riesling, Relax, Schimtt Söhne, Mosel-Saar-Ruwer, Allemagne, Code SAQ : 11254065, Prix : 13,95 $

Pour une grande majorité de personnes, les étiquettes des vins allemands sont absolument impossibles à lire. Celle-ci fait contraste avec son style épuré et d’une simplicité déconcertante. En fait, pour les puristes et ceux qui s’intéressent aux détails (j’en suis), tout ce qu’il faut savoir se retrouve sur la contre-étiquette. La bouteille, d’un bleu azur, est munie d’une capsule à vis. Voilà pour l’emballage. Pour ce qui est du reste, les amateurs de riesling allemand seront comblés. Nous avons affaire à un vin pas compliqué arborant une robe jaune dorée avec des reflets verts. Le nez est aromatique, dominé par des notes de fruits comme la mangue, le melon, la pomme golden et une légère touche florale et de miel. En bouche, le fruit domine. On y perçoit une bonne acidité malgré une agréable sensation de sucre. Il sera à sa place à l’apéro ainsi qu’en accompagnement d’une cuisine asiatique, des fruits de mer ou du poulet au miel.

Bordeaux, Premius, Yvon Mau, France, Code SAQ : 10540588, Prix : 15,95 $

Les Bordeaux qui se respectent à moins de 20 $ ne sont pas légion. J’ai donc été ravi lorsque j’ai dégusté ce vin bien fait qui, malgré son prix dérisoire, est fidèle à son terroir d’origine. Le merlot domine l’assemblage dans une proportion de 60 %, suivie de 35 % de cabernet sauvignon et de 5 % de cabernet franc. Ce rouge est muni d’une robe pourpre moyennement profonde. Le nez dévoile des notes de fruits rouges et noirs, de chêne et de vanille avec des nuances de sous-bois. La bouche est ample avec des tannins souples, mais présents. Les saveurs de fruits dominent et demeurent suspendues un bon moment avant de s’étioler. Accompagnera une grande variété de plats que ce soit des petits gibiers comme le lapin à la moutarde, de la dinde rôtie ou du veau.

Haut de page


Pour accéder aux publications précédentes, cliquez ici.    Pour voir mes plus récents livres en librairie, cliquez ici.

Jean-Louis Doucet
Votre cyber-sommelier



© Tous droits réservés / All rights reserved        lecyber-sommelier.com