La chronique vinicole

Robert Mondavi

Personnage iconique de la viticulture californienne, Robert Mondavi, par ses innovations et son sens du marketing, a réussi à faire reconnaître les vins de la vallée de Napa et de la Californie. Sa démarche en ce qui concerne la labellisation des produits est devenue un standard pour la plupart des vins du Nouveau Monde. Ce fils d'immigrants italiens originaires des Marches est né en 1913 à Virginia dans le Minnesota. La famille s'installe ensuite à Lodi en Californie. Son père Cesare fonde une entreprise de conditionnement de fruits, la Cesare Mondavi & Sons. Celle-ci se spécialise dans l'emballage et l'expédition de grappes de raisin destinés à la fabrication domestique du vin. Cette pratique étant devenue très populaire pendant la prohibition. Plus tard, à la fin des années trente, Robert Mondavi fait l'acquisition, avec son père et son frère Peter, du domaine Charles Krug, une maison fondée en 1861 située dans la Vallée de Napa. L'entreprise est à ce moment-là le premier vignoble d'importance à s'établir dans cette région depuis la fin de la prohibition.

Robert Mondavi tout comme son frère, détiennent chacun 20 % de la propriété alors que leurs parents en possèdent 40 %. Chacune de ses deux sœurs détient 10 % des parts. Jusqu'ici tout va pour le mieux, mais les deux frères ne partageant pas les mêmes visions, Robert décide de quitter et de fonder sa propre vinerie. Il quitte le domaine Krug en 1965 et acquiert le domaine de To Kalon à Oakville. Il fonde ensuite le Robert Mondavi Winery dans la vallée de Napa, en compagnie de son fils Robert Michael. À partir de cette date, il imprimera une identité propre à cette région qui en fera sa renommée de par le monde. Entre autres, en 1968, il mit sur le marché un vin qu'il appela « Fumé Blanc ». Il s'agit d'un vin à base de sauvignon élevé en fût de chêne. L'analogie est double étant donné qu'il s'agit d'un clin d'œil à la région Pouilly-Fumé, région située dans la vallée de la Loire, d'où origine le sauvignon blanc et le fait que le vin a séjourné en fût ce qui lui donne des nuances de fumée. Il fut l'un des premiers à commercialiser ses vins par type de cépage plutôt qu'en mettant l'accent sur l'appellation d'origine comme c'est le cas en Europe.

Il fait construire en 1979, la Mondavi Woodbridge Winery, une vinerie qui produit des vins de consommation courante, destinés à un large public. La même année, il fonde en partenariat avec Philippe de Rothschild du Château Mouton Rothschild l'Opus One Winery. Ce vin est devenu l'un des plus grands vins californiens. Le grand vin de ce vignoble est un rouge de type bordelais issu des cépages cabernet sauvignon, cabernet franc, merlot, malbec et petit verdot. Ce vin opulent, riche et racé, est digne des meilleurs crus du Médoc. Il est disponible à la SAQ pour la modique somme de 366 $ ! On y produit également un second vin, dans la pure tradition bordelaise des seconds vins de château. Overture est un vin rouge non millésimé issu des mêmes cépages que le grand vin. Il s'associe ensuite à d'autres grands de la viticulture internationale, entre autres avec la famille Frescobaldi pour produire des vins tels que Danzante, Luce della Vite et le fameux Ornellaia. Depuis l'acquisition par Constellation Brands, du portfolio de Mondavi en 2004, la famille Frescobaldi a repris tout le contrôle de ces marques par la suite. Il s'associa ensuite à Eduardo Chadwick (Viña Errazuriz) avec qui il fonda Viña Seña au Chili. Moins cher qu'Opus One (71,25 $ à la SAQ), le grand vin de cette maison est issu de l'assemblage de cabernet sauvignon, carmenère, merlot, cabernet franc, petit verdot, malbec et syrah. Cela dit, il n'est pas piqué des vers pour autant.

Robert Mondavi est décédé le 16 mai 2008, laissant un héritage indélébile pour le monde du vin. Voici quelques-uns de ces produits disponibles à la SAQ :

Fumé blanc, Robert Mondavi Winery, Napa Valley, 2010, code SAQ : 221887, prix : 24,45 $

J'avais un faible pour la bouteille en verre sablé des anciens millésimes. Mis à part ce détail, insignifiant tout de même, puisque l’important c'est que le jus soit toujours aussi bon et il l’est. Toujours aussi droit aussi, nuancé, et complexe. Un vrai régal, quoi! Au nez, des arômes de zeste de citron sont en évidence. Ils sont suivis de doux effluves d'ananas, de vanille, de fleurs blanches, de pomme, de caramel, d’anis et de bois. La bouche est ample, fraîche, avec une belle acidité croquante. Fidèle aux accents perçus à l’olfaction. La finale est marquée par des flaveurs de zeste de citron. Idéal avec des mets fins, tels que des pattes de crabe des neiges au beurre d'agrumes ou des pétoncles au safran.

Cabernet sauvignon, Robert Mondavi Winery, Napa Valley, 2009, code SAQ : 25513, prix : 34,25 $

Sous une robe dense et foncée, ce vin riche et complexe dévoile un nez aromatique, d'où émanent des notes de baies rouges et noires, de prune et de cassis surtout, de bois, de chocolat et d'épices. La bouche est d'une bonne ampleur, avec des tannins bien présents, mais sans aspérité ni lourdeur. Fidèle aux accents perçus à l'olfaction, ce rouge destiné aux occasions spéciales est doté d'une bonne allonge. À noter aussi la belle définition des arômes. Un passage en carafe, sans être essentiel, favorisera l'expression des arômes en plus d'arrondir ses angles surtout s'il est consommé en jeunesse. Il fera un malheur avec un filet mignon grillé, foie gras et fromage de chèvre fondu arrosé d'une sauce au vin rouge.

Pinot noir, Robert Mondavi Winery, Carneros, Napa Valley, 2010, code SAQ : 10560360, prix : 29,15 $

Les gens qui me connaissent savent à quel point j'ai un faible pour les vins à base de pinot noir. C'est sans difficulté que celui-ci est venu m'arracher un coup de cœur. À l'œil, il arbore une robe rubis, assez dense et profonde. Il possède un très beau nez aromatique à souhait, avec des notes bien appuyées de pruneau, de baies rouges et noires, d'épices et de bois. La bouche est suave, dotée de tannins présents, mais avec un agréable côté soyeux et une bonne fraîcheur. La finale, longue et savoureuse, est marquée par le fruit. Très bien équilibré, harmonieux et savoureux. Que dire de plus. Ce vin versatile sera à son aise aussi bien avec un filet de porc aux champignons, qu'avec une côte de veau au vin rouge.

Haut de page


Pour accéder aux publications précédentes, cliquez ici.    Pour voir mes plus récents livres en librairie, cliquez ici.

Jean-Louis Doucet
Votre cyber-sommelier



© Tous droits réservés / All rights reserved        lecyber-sommelier.com